Skip links

La République de Seine et Marne : Une start-up locale continue sa success story

L’appli « coupe-file » Rapidle continue de grandir

La success story continue pour Rapidle, start-up créée par le Bellifontain Steeve Broutin : une nouvelle levée de fonds d’un million d’euros va permettre à l’entreprise qui permet de retirer ses commandes dans les commerces de proximité de grandir encore.

Une progression fulgurante : l’entreprise Rapidle, dont Steeve Broutin, de Fontainebleau, est le cofondateur et président, vient d’annoncer une nouvelle levée de fonds d’un million d’euros auprès de son partenaire Day One Entrepreneurs & Partners., deux ans après une première opération à hauteur de 300.000 euros ! Le but : continuer d’accompagner les commerçants, structurer encore l’entreprise et approfondir les offres.

Le concept est à la fois simple et révolutionnaire : « Je ne suis pas de nature patiente et un jour j’attendais à la boulange- rie pour m’acheter un sandwich. Au bout de dix minutes, la boulangère me dit qu’il n’y a plus celui dont j’avais envie. J’avais alors perdu 10 minutes et j’étais déçu. Je me suis dit qu’il fallait que je trouve une solution à ce problème », explique Steeve Broutin. Les métiers de bouche, débordés aux heures de pointe, perdent potentiellement beaucoup de clients : Steeve Broutin décide de lancer Rapidle avec Yann Browaeys.

Sur l’application Rapidle, on peut donc commander ses menus, payer en ligne et venir simplement chercher sa com- mande sans faire la queue. Et ça cartonne : 450 commerces sont désormais équipés ! Un tiers des clients des boulangeries équipées passent commande sur le site, et le panier moyen atteint 13,43 euros en ligne, contre 6,10 en boutique. Rapidle estime que l’application est utilisée par 45.000 personnes par jour, et que chaque mois elle enregistre des hausses de fréquentation de 10 % ! Autre chiffre parlant : 78 % des Français estiment qu’ils renoncent à entrer dans un magasin quand ils voient une file d’attente trop longue…

De quoi voir l’avenir avec optimisme et viser de nouveaux marchés : Rapidle, qui emploie près de 30 personnes, ne s’adresse plus qu’aux boulangers, mais à tous les commerces de bouche : chocolatiers, salons de thé, restaurants, fromagers, agriculteurs en direct, bouchers, poissonniers, et même des épiciers, cavistes ou fleuristes !.

Avec la levée de fonds, l’objectif sera de continuer cette expansion en France, même si elle est déjà présente en Espagne, Belgique, Luxembourg et en Suisse !

Yoann VALLIER

 

 

Leave a comment