Skip links

Faire ses courses en ville depuis son canapé

La boucherie Chombart, le Fruitier et l’Ami du Pain ont leur propre site de commande en ligne. Leurs clients peuvent faire leurs achats à distance avant d’aller les retirer en magasin.

Ils sont trois commerces de bouche à avoir choisi de lancer un site de commande en ligne. Depuis le mois de novembre, les clients du Fruitier, de l’Ami du Pain et de la boucherie Chombart peuvent faire leurs emplettes depuis leur ordinateur ou leur smartphone et aller les retirer une heure après en magasin, sans faire la queue. Le Fruitier et la boucherie Chombart proposent aussi un service de livraison à domicile.

« On constate qu’on a des horaires de
commande plutôt tardifs. »
François Chombart,
gérant de la boucherie Chombart

Évoluer avec son temps

C’est Édouard Peinte, le gérant du Fruitier, qui est à l’initiative. Démarché par Rapidle, une société qui accompagne les commerçants dans leur développement sur le digital, il a convaincu François Chombart, gérant de la boucherie Chombart, et Fred Charles, boulanger de l’Ami du Pain de s’engager avec lui dans l’aventure du e-commerce. « Je me suis dit si je le fais moi tout seul ça ne sert rien. Je suis allé voir des commerces complémentaires. En tant que commerçant, il faut évoluer avec son temps. Aujourd’hui, les clients n’ont plus le temps et veulent garder la qualité qu’on peut leur offrir », explique le commerçant. « Je pense que c’est l’avenir. Il faut se diversifier », commente de son côté François Chombart. « Il faut s’adapter pour essayer de concurrencer tout ce qui est 2. 0 », poursuit Fred Charles. En termes d’organisation, ce nouveau service n’a pas chamboulé le fonctionnement des commerces. « Ce n’est pas une charge supplémentaire. On est alerté quand une commande est passée et qu’on doit la préparer. C’est comme un client qui vient en magasin », présente François Chombart.

Trois mois après le lancement des sites Internet, les retours semblent positifs pour les commerçants qui non seulement contentent leurs clients habituels mais qui ont aussi pu séduire une nouvelle clientèle. « On a des clients qu’on avait avant et qui utilisent la commande en ligne. On a aussi d’autres clients qui ont découvert le magasin grâce à ça », se satisfait Édouard Peinte qui enregistre 116 clients en ligne. « C’est une vitrine supplémentaire », conclut Fred Charles.

Marie Jourdin

Leave a comment